aide à la préparation du crpe

entraide à la préparation du concours
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nico38
Bavard


Nombre de messages : 38
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 16/12/2004

MessageSujet: La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)   Ven 17 Déc à 9:30

Un petit topo sur la lecture au cycle 2:

Les différents modèles de compréhension : les processus utilisés devant le texte.

Modèle ascendant : le lecteur commence par voir la lettre, et remonte jusqu’au mot, à la phrase, au paragraphe puis au texte. Dans cette logique, la compréhension se fait au moment où le mot est compris : on déchiffre, on prononce et on comprend.
Grandes figures de cet avis : Bentolila ; les linguistes. (Modèle soutenu par Fijalkow)

Modèle descendant : Le lecteur va avoir presque toutes les infos par le péri-texte (illustrations, mise en page, type de texte, reconnaissance de mots-clé). Il descend du texte dans son ensemble jusqu’au mot et si nécessaire la lettre. Dans cette optique, lire c’est seulement comprendre, ça ne passe pas par une oralisation.
Grandes figures de cet avis : Foucambert, E. Charmeux.

Modèle interactif : mêle les deux premiers.
Grandes figures de cet avis E. Charmeux, Giasson.


Les trois grandes familles de méthodes de lecture

Méthodes axées sur l’apprentissage du code (selon le modèle ascendant):
Ce que l’on reproche souvent à ces méthodes, c’est de travailler avec des manuels qui ne sont pas attrayants pour l’enfant d’une part, mai qui en plus (et surtout) ne proposent pas de vraies situations de lecture : textes artificiels, crées pour l’étude d’un son, histoires anecdotiques et sans continuité, pas de paragraphes, et même parfois pas de majuscule et de ponctuation.
On les reconnaît car il y a combinatoire : combinaisons de sons pour faire des syllabes, combinaisons de syllabes pour faire des mots.

méthodes synthétiques
La méthode syllabique, ou alphabétique pure
Traditionnelle, cette méthode est aussi ancienne que l’alphabet. Elle privilégie l’entrée dans la lecture par l’étude du signe oral ou écrit en allant du simple au complexe (la lettre, le son, la syllabe, le mot...).
La méthode phonologique
Les lettres sont appelées par leur son « be », « pe ». Cette méthode annonce les sons étudiées grâce à l’API.

méthodes analytiques
la méthode globale :
Part de mots connus implicitement : jours de la semaine, prénoms des enfants, affichage de la classe… Ces mots sont décomposés pour voir comment ils fonctionnent puis sont recomposés selon le modèle ascendant.
La méthode naturelle (Freinet) :
Le départ se fait avec des textes produits par les enfants en dictée à l’adulte.
La méthode mixte ou semi-globale :
On part de mots appris globalement ( photographiés ) au début de l’année, pour aller plus vite au démarrage. Puis c’est un système phonétique qui prend le relais.
Depuis une quinzaine d’années, c’est la plus répandue, tant par le nombre d’ouvrages édités que par celui des enseignants l’ayant adoptée.
On propose à l’enfant, au début de son apprentissage, un ensemble de mots et de phrases qu’il apprend par cœur. Selon les supports choisis, cette première phase, globale, dure de quinze jours à trois mois. Elle est suivie d’une phase synthétique avec un apprentissage traditionnel de la lettre et du son. Il y autant de méthodes « mixtes » que d’enseignants les utilisant et il n’est pas toujours aisé d’identifier précisément la démarche choisie.

Méthodes axées sur la construction de sens
Ce sont les méthode idéo-visuelles. Elles cherchent à mettre en relations les choses connues par l’élève et celles qu’il perçoit.
E. Charmeux qui était il y a quelques temps pour cette façon de voir les choses, s’est par la suite rendu compte qu’il y avait dans l’écrit tellement de récurrences qu’on pouvait très difficilement faire l’économie de l’apprentissage du code.
80% de ce que l’on écrit et lit repose sur le code alphabétique (étude de N Catach).

Méthode interactive
Cette méthode combine l’apprentissage du code et la construction de sens.
L’élève doit savoir ce qu’il lit comment il le lit, dans quel but il le lit (un traité de philo ne se lit pas comme une notice de médicament). Mais lire est aussi un savoir faire : on en apprend la technique, puis on pratique intensément, puis c’est automatique.
Cette méthode repose en général sur la lecture d’albums (de vrais livres, avec de vrais auteurs et de vrais textes), que l’on travail sur un cahier de lecture à part.

Certains ouvrages ont plus que d’autres marqué leur temps : je vous propose d’essayer de définir à quel modèle et quelle méthode ils se rattachent.

1913 La Méthode Boscher ou la journée des Tout Petits, Belin.
1951 Rémi et Colette, Magnard.
1955 Le Livre que j’aime.
Nounourse et ses amis (méthode phonétique).
1964 Daniel et Valérie, Nathan.
1966 La Clé des mots (méthode basée sur le gestuel), Nathan.
1972 Le Nouveau Sablier (méthode phonologique qui nous vient du Canada), Hatier.
1977 Au fil des mots, Nathan.
Chantepages ,Bordas.
Corinne, Jérôme et Jules, Nathan.
1980 / 1990 Ratus, Hatier.
lecture en fête, Hachette.
Objectif lire, Hachette.


Et que disent les I.O ?

Combien de temps doit durer l’apprentissage ?
Les Instructions Officielles de l’Éducation Nationale recommandent d’étaler l’apprentissage sur les trois années du cycle 2 : activités de préparation à la en Grande Section, apprentissage systématique en CP et en CE. L’objectif ambitieux étant « de conduire chacun à vouloir lire, à savoir lire, mais aussi à aimer lire ».
Chaque enfant apprend à un rythme qui lui est propre. Tout en respectant ce rythme, il s’avère également nécessaire de fournir au jeune lecteur les moyens de progresser : exercices de lecture, activités motivantes à partir de la lecture … Dans ces conditions, il apprendra à lire en deux ou trois ans, et il y prendra plaisir.

Les textes imposent-ils, préconisent-ils ou bannissent-ils certaines méthodes ?
« Il n’ y a pas de méthode imposée d’ apprentissage de la lecture. Toute méthode peut être utilisée à condition que son efficacité soit démontrée et qu’elle réponde aux besoins et aux possibilités des élèves. Il est de la responsabilité de chaque enseignant de déterminer les pratiques et les démarches pédagogiques les plus appropriées. » Programmes de l’école primaire, CNDP 1995, p.45.
Dans les nouveaux programmes les méthodes idéo-visuelles ne sont pas conseillées.
« La plupart des méthodes de lecture proposent aujourd’hui des programmes de travail équilibrés. L’appui sur un manuel scolaire de qualité se révèle un gage de succès important dans cet enseignement délicat. »Qu’apprend-on à l’école élémentaire ? CNDP 2002, p.72.


Que disent les textes concernant les supports de ces méthodes ?
« Le maître utilise des supports variés :
le livre, dont la découverte, la manipulation et l’utilisation sont indispensables ;
le manuel scolaire ;
des instruments et des documents divers : les dictionnaires, l’ordinateur, la presse, certains jeux éducatifs, les références élaborées en classe avec le concours des élèves (tableaux, répertoires, panneaux d’affichage…). »
Programmes de l’école primaire, CNDP 1995, p.45.

Toutefois, il ne s’agit là que d’un éventail des possibles et l’entière liberté est laissée à l’enseignant.

Apprendre à écrire et lire en même temps ?

Il est important que l’ apprentissage de la lecture et de l’écriture se fassent simultanément afin de faciliter la copie des textes par l’enfant mais aussi de prévenir d’éventuels problèmes d’orthographe qui pourraient venir de gestes mal maîtrisés retardant le rythme de l’écrit.
Par ailleurs, cette démarche place l’enfant qui apprend à lire dans la situation de « producteur d’écrit » : le fait de pouvoir être lu par d’autres personnes le mettra en confiance.


Questions :
Quelle est la différence entre analphabétisme et illettrisme ?
L’analphabétisme n’existe quasiment plus en France. L’enfant analphabète est incapable d’associer des syllabes pour en faire des sons, puis des mots. Dans les cas d’illettrisme, l’enfant a plus ou moins appris à maîtriser le code (l’ensemble des règles de la lecture ). Mais pour de multiples raisons, il a désappris à lire : il n’arrive plus à comprendre ni à transcrire un message. En France, le taux d’illettrés devient alarmant.
Qu’est-ce que la dyslexie ?
«Trouble de la capacité de lire ou difficulté à reconnaître et à reproduire le langage écrit », selon Le Robert, la dyslexie est connue depuis longtemps mais elle est moins fréquente qu’on le croit. Son dépistage se fait en milieu scolaire. Le cas échéant, vous serez guidé vers un psychologue et un orthophoniste.

Lire le fascicule Lire au CP absolument, disponible sur le net.

Méthode Mixte :



Texte de départ

Texte-prétexte : il n’a pas de sens réellement, et on sent qu’on l’a écrit pour pouvoir étudier aisément le son étudié.
Une lettre ou un son peuvent être présentés dans un coin de la page.
Certains mots sont surlignés pour être appris globalement.


Type d’exercices

Les exercices portent essentiellement sur le code.
L’élève doit situer un son ou un syllabe dans un mot.
Discrimination visuelle et auditive.
L’élève doit classer des mots dans un tableau lettre/son.
Il n’y a que peu de questions sur le sens, et pas celui du texte en général. Ce genre d’exercice se trouve à la fin de la leçon. Il porte généralement sur des mots outils, qui sont par ailleurs appris photographiquement.

Méthode interactive :

Texte de départ
Un vrai texte, une vraie histoire, sur un livre de lecture où il n’y a que de la lecture, et pas de son ou de lettre étudiés.
Un support spécial pour la lecture : un livre ou un album d’un côté, et la leçon et les exercices ailleurs.
Les illustrations et le texte ne sont pas redondants : le texte en dit plus que les images.


Type d’exercices

Les exercices se servent du contexte.
Il y a beaucoup de questions sur le sens : retrouver la phrase qui correspond à l’histoire ou à l’illustration.
Questions sur le sens : de phrases, de texte (ou illustration), de mots.
Retrouver les mots manquants dans un texte à trou.
Retrouver l’ordre de l’histoire, ou de la phrase (ce dernier est un exercice sur le sens et la syntaxe.
Repérer le même mot dans des listes.
Entraînement à la lecture : des phrases qui s’allongent.
Retrouver les espaces dans une phrase = segmentation. C’est un exercice qui n’est pas que sur les sens, car il contient aussi de la discrimination auditive et visuelle.
Des exercices sur le code, moins nombreux que les autres.

C’est toujours celle-là que l’on doit préférer.

bonne lecture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sylvie
Nouveau


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 19/12/2004

MessageSujet: Re: La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)   Dim 19 Déc à 18:14

salut,
je viens de lire ton récap sur les différentes méthodes de lecture très sympa de ta part et merci. je prépare pour la première fois le concours par le CNED et je suis un peu perdue. De plus la plupart du temps je vois sur les sites des personnes qui l'ont passé plusieurs fois. Tu m'as l'air assez bien calé, avec quel organisme le fais tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico38
Bavard


Nombre de messages : 38
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 16/12/2004

MessageSujet: Re: La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)   Dim 19 Déc à 19:30

je suis déjà passé par l'iufm de Grenoble. Cette année je prépare l'épreuve de français (avec laquelle j'avais le plus de difficultés) avec le cours Galien à Grenoble. Pour le reste je me débrouille seul ou plutôt je bosse avec d'autres collègues en maths et pour les épreuves orales.
Quelles sont tes options ? Où présentes-tu le concours ? A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilaria
Bavard


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 02/01/2005

MessageSujet: Re: La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)   Dim 2 Jan à 23:10

Merci beaucoup!!

C'est très sympa de faire partager!!Moi aussi ça m'aide beaucoup!!As-tu choisis histoire/géo ou sciences/techno??Car si tu es passé par l'iufm tu as peut-être une méthode pour préparer l'histoire géo.

A+, Ilaria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico38
Bavard


Nombre de messages : 38
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 16/12/2004

MessageSujet: Re: La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)   Mer 5 Jan à 18:58

Ilaria a écrit:
Merci beaucoup!!

C'est très sympa de faire partager!!Moi aussi ça m'aide beaucoup!!As-tu choisis histoire/géo ou sciences/techno??Car si tu es passé par l'iufm tu as peut-être une méthode pour préparer l'histoire géo.

A+, Ilaria

Mes options sont HG et anglais.
Je vais essayer de te trouver quelques synthèses de cours en HG pour la partie connaissances. Pour la partie didactique, le mieux est de se baser sur les doc d'appli qui sont très bien conçus. Ils sont téléchargeables sur le net:
http://www.cndp.fr/lesScripts/bandeau/bandeau.asp?bas=http://www.cndp.fr/doc_administrative/programmes/accueil.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi03
Langue pendue


Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)   Jeu 20 Jan à 18:50

Très bien ton petit résumé Nico ! Je prépare pr la première fois le CRPE et justement j'ai un peu de mal à saisir les différentes conceptions de la lecture. Merci beaucoup pr ton aide!
G également pris HG comme option ms mes cours sont peu clairs niveau méthode surtout.Je suis éventuellement intéressée par tes fiches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rachida
Bavard


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 16/01/2005

MessageSujet: Re: La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)   Mar 1 Mar à 23:02

salut nico!

je suis intéressée par tes fiches et plus précisément en géo si ce n'est pas trop te demander pour l'hist j'ai pris les cours sur le site tiscali.fr mais il n'y a rien en géo sinon j'ai aussi acheté les anales en hist-géo et le livre des éditions bordas en hist-géo mais j'ai peur qu'au niveau de la géo ce ne soit pas assez complet...

merci d'avance et bon courage à tous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)   Aujourd'hui à 15:06

Revenir en haut Aller en bas
 
La lecture au Cycle 2 (modèles théoriques, méthodes...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lecture en cycle 3
» Atelier de lecture (reading workshop) au cycle 3
» Les ateliers de lecture
» Lecture de la bible et liturgie
» Améliorer la compréhension des élèves en lecture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
aide à la préparation du crpe :: PE1 :: épreuves du concours :: Epreuve de français-
Sauter vers: